Poésies


Poèmes tantriques

– Il me paraît égal aux dieux –

Il me paraît égal aux dieux
celui qui près de toi s’assied,
goûte la douceur de ta voix
et les délices.

De ce rire qui fond mon cœur
et le fait battre sur mes lèvres.
Sitôt que je vois ton visage,
ma voix se brise.

Ma langue sèche dans ma bouche,
un feu subtil court sous ma peau,
mes oreilles deviennent sourdes,
mes yeux aveugles.

Mon corps ruisselle de sueur,
un tremblement me saisit toute,
je deviens plus verte que l’herbe.
Je crois mourir…

Sappho
Traduction, André Bonnard


 – S’abandonnant au flot passionné –

S’abandonnant au flot passionné
Montant et griffant,
Faisant sourdre un intense plaisir
Lacérant leurs corps avec ardeur,
Ils mettent fin à l’illusion
Dans cette dissolution de la dualité,
Par le goût du désir
Pendant l’expérience de l’identité,
Les amants goûtent à un plaisir
Inexprimable et jamais encore touché.

Poème du nord de l’Inde au 8ème Siècle
Traduction, Daniel Odier